Selon Donald Kaberuka, la BAD a investi 14 000 milliards de F CFA dans les infrastructures économiques en 8 ans.
La Banque mondiale mobilise 248 millions de dollars en appui à 2 millions de pasteurs du Sahel.
Brazzaville organise le Forum ICB 2015 – Investir au Congo Brazzaville - du 19 au 21 novembre prochain.

Côte d'Ivoire : 24 millions d'hectares mis à la disposition des investisseurs agricoles privés

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Palmeraie Palmci cCamilleMillerandJAPour rattraper le retard en matière de financement du secteur, 24 millions d'hectares ont été mis à disposition d'investisseurs privés. Riz, café, hévéa, ils peuvent tout produire !

Pour assurer un développement équilibré et global du secteur agricole, le gouvernement a élaboré le Programme national d'investissement agricole (PNIA) pour la période 2012-2016. D'un coût estimé à 2 000 milliards de F CFA (environ 3 milliards d'euros), ce plan a pour ambition majeure de rattraper le retard accumulé ces dix dernières années en matière de financement.

 

Investisseurs privés

"Le PNIA permettra de créer 2,4 millions d'emplois et de sortir définitivement 6 millions de personnes de la faim et de la pauvreté", explique Mamadou Sangafowa Coulibaly, le ministre de l'Agriculture. Pour trouver les fonds nécessaires qui permettront à son secteur agricole d'atteindre 9 % de croissance par an, l'État compte s'appuyer sur les investisseurs privés. Pour cela, il prévoit de mettre à disposition des grands groupes internationaux quelque 24 millions d'hectares de terres arables.

Pour en savoir plus sur le PNIA :

Côte d'Ivoire : quatre milliards de dollars pour l'agriculture

Gestion des terres agricoles en Afrique : 

Accaparement des terres : les pays du Golfe reculent

Cameroun : la gestion des terres en question

L'Agra lance son premier rapport sur l'agriculture en Afrique

La RD Congo mise sur les parcs agro-industriels

Les dossiers de Jeune Afrique Économie : 

Dossier agrobusiness : un potentiel à transformer

Comment l'Afrique peut devenir le grenier de la planète

Sur les onze projets planifiés, sept sont déjà en phase d'exécution notamment dans les filières du riz, de l'anacarde, du palmier à huile, de la banane dessert, du café et du cacao. Tout au long de l'année 2013, les responsables des grandes compagnies agro-industrielles ont fait des séjours réguliers en Côte d'Ivoire pour convaincre les pouvoirs publics de la nécessité de financer leurs projets. Des multinationales, comme le groupe Louis Dreyfus, Novel Côte d'Ivoire et Export Trading Group, se sont positionnées sur la filière riz. Dans ce secteur, la Côte d'Ivoire a produit 1 million de tonnes en 2013 et compte tripler ses volumes d'ici à 2016 grâce à des investissements massifs.

Verger

Dans les filières du café, du cacao, du palmier à huile et de l'hévéa, Nestlé, Olam, Cargill ou encore Cémoi développent de nombreux projets à travers le pays. Abidjan cherche à retrouver sa place de premier producteur africain de café, qu'il a perdue depuis plus de dix ans, et espère multiplier par trois ses volumes dans les deux prochaines années après avoir produit 100 000 tonnes en 2013. Le pays cherche également à consolider sa place de leader mondial dans le cacao. Dans ces deux secteurs, le groupe Nestlé prévoit d'investir 35 milliards de F CFA d'ici à 2020 dans le renouvellement des vergers, afin de mieux sécuriser ses approvisionnements. Jusqu'à aujourd'hui, c'est près de 513 milliards de F CFA qui ont déjà pu être récoltés pour financer le PNIA.

Trois géants aux dents longues

Olam

Olam LogoPrésent en Côte d'Ivoire depuis vingt ans, le groupe singapourien Olam est un acteur important dans les filières agricoles du pays. Son champ d'opération s'étend à plusieurs productions, comme le café-cacao, le palmier à huile, l'anacarde et le coton. En 2012, l'entreprise a inauguré dans la région de Bouaké la plus grande unité de transformation d'anacarde du continent, d'une capacité annuelle de 30 000 tonnes, pour un investissement de 17 milliards de F CFA (25,9 millions d'euros).

Dans le même temps, Olam a monté une usine de transformation de fèves de cacao de 30 milliards de F CFA à San Pedro. Dans les oléagineux, grâce à son partenariat capitalistique avec le groupe agro-industriel Sifca, il élabore également plusieurs projets dans l'huile de palme. Au cours de ces trois prochaines années, Olam prévoit d'investir plus de 100 milliards de F CFA en Côte d'Ivoire.


Cargill

cargill logo DR Implanté dans le pays depuis la fin des années 1990, Cargill West Africa multiplie les projets dans la filière cacao. De 2011 à 2013, le géant américain, en partenariat avec l'Agence nationale de développement rural (Anader), a investi 1,8 milliard de F CFA dans la formation de 60 000 producteurs de cacao issus de 100 coopératives. Cargill prévoit également de distribuer plus de 600 000 plants de cacao à très fort rendement pour renouveler le verger ivoirien.

Leader incontesté dans le négoce du cacao, le groupe agro-industriel envisage par ailleurs d'investir dans l'huile de palme. Étalé sur cinq ans, son plan de développement, estimé à 200 milliards de F CFA, prévoit la création de plantations industrielles de palmiers à huile sur une superficie de 50 000 hectares, ainsi que l'implantation d'une usine de transformation. Mais les investissements, qui devaient être débloqués avant la fin de l'année 2012, tardent, notamment à cause de la mise à disposition des terres. Cargill ne désespère pas de pouvoir prochainement réaliser ce projet, qui pourrait créer 50 000 emplois.

Louis Dreyfus

louis deyfrus logoSpécialisé dans le négoce du riz et dans les engrais depuis une cinquantaine d'années en Côte d'Ivoire, le groupe franco-suisse Louis Dreyfus Commodities (LDC) connaît très bien le contexte local. Le 31 janvier 2013, Margarita Louis-Dreyfus, la présidente du groupe, s'est déplacée à Abidjan pour signer avec le gouvernement ivoirien un accord prévoyant la création de rizicultures dans le nord du pays, dans les régions du Poro, du Tchogolo et de la Bagoué. Dans le cadre de cet accord, LDC s'est engagé à investir 30 milliards de F CFA dans la culture de riz.

Le document prévoit également la mise à disposition d'environ 100 000 à 200 000 hectares de terres irrigables pour la production de 300 000 tonnes de riz paddy. Un projet qui devrait bénéficier à 60 000 producteurs, encadrés par le négociant. Pourtant, depuis la conclusion de l'accord en 2013, le projet n'a toujours pas démarré, LDC restant dans l'attente de la finalisation des procédures administratives avec le gouvernement.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Institutions

Akinwumi Adesina, élu président de la Banque africaine de développement

Akinwumi Adesina, élu président de la Banque africaine de développement

Les 80 gouverneurs de la Banque africaine de développement, réunis ce jeudi 28 mai à Abidjan, ont choisi Akinwumi Adesina pour succéder au Rwandais Donald Kaberuka à la présidence de l'institution...

Lire la suite

Interview

François Colin Nkoa : "La confiance mutuelle entre les différentes administrations sera nécessaire"

François Colin Nkoa :

Les chefs de l'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad et RCA) ont décidé, le 06 mai 2015, à Libreville, de...

Lire la suite

Aérien

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

La compagnie aérienne Kenya Airways, en difficultés en raison notamment d'une baisse du tourisme liée à Ebola, va bénéficier d’un prêt de 4,2 milliards de shillings kényans (43 millions de...

Lire la suite

Marchés

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

À Casablanca comme à Tunis, les titres récemment cotés ne tiennent pas leurs promesses, connaissant presque tous des chutes vertigineuses. À qui la faute ?

Lire la suite

Maroc

Les banques marocaines à la fête

Les banques marocaines à la fête

Dix ans après leurs premières opérations d'expansion au sud du Sahara, les grands établissements chérifiens commencent à tirer les pleins bénéfices de leurs investissements. Le point.

Lire la suite

Développement

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

L'IDA, fonds du groupe Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, a débloqué une enveloppe de 248 millions de dollars pour favoriser le développement du Sahel et renforcer les...

Lire la suite

Automobile

Renault, symbole de la voiture algérienne

Renault, symbole de la voiture algérienne

Depuis novembre 2014, l'usine de Oued Tlelat, près d'Oran, fabrique les premières voitures made in Algeria. Une expérience industrielle devenue un modèle dans le contexte actuel de crise pétrolière.

Lire la suite

Energie

Kenya : énergie en sous-sol

Kenya : énergie en sous-sol

Dans les profondeurs de la faille du Rift, les Kényans disposent d'une source d'énergie considérable. Et ils se donnent les moyens de l'exploiter de plus en plus efficacement. 40 %...

Lire la suite

Finance

Ecobank face à son avenir

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer sereinement, notamment...

Lire la suite

Conjoncture

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

La part de l'industrie des hydrocarbures dans l'ensemble des prêts des plus grands établissements a doublé depuis la chute des cours du baril de 2008. Mais le secteur est mieux...

Lire la suite

Agriculture

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

La Côte d'Ivoire a enregistré une production de coton record : 450 000 tonnes, au terme de la saison 2014/2015. Une hausse de 11 % par rapport à la saison...

Lire la suite

Institutions

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, qui quitte bientôt la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide, mais a été accusé d'avoir délaissé les pays francophones au profit...

Lire la suite

Finance

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va prendre le contrôle de ProCredit Bank Congo, 7e banque en République démocratique du Congo. Le groupe bancaire kényan a lancé cette année un programme d'expansion à travers...

Lire la suite

Coulisses

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des chances...

Lire la suite

Finance

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's a confirmé la note de crédit de la Tunisie ("Ba3") et relevé ses perspectives de "négatives" à "stables". Une amélioration que l'agence de notation explique par le redressement de...

Lire la suite

Politique économique

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Alors que le déficit commercial de l'Algérie explose (- 4,32 milliards de dollars à la fin avril), l'Algérie prépare de nouvelles mesures pour encourager l'investissement "productif" et alléger la facture...

Lire la suite

Maroc

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Ce qui aurait dû être l'un des plus beaux projets touristiques de Marrakech vient de se transformer en un scandale juridico-financier, a appris "Jeune Afrique". Sur le banc des accusés...

Lire la suite

Obligations

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

L'Afrique du Sud et le Sénégal ont émis leur première obligation islamique. La Côte d'Ivoire, le Niger et le Nigeria pourraient les suivre. Mais l'opération reste complexe.

Lire la suite

Énergie

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Après la prise de contrôle du capital-investisseur britannique, l'opérateur national d'électricité est en mutation. Mais la réorganisation du secteur et les relations avec l'État compliquent la donne.

Lire la suite

Économie

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

La pénurie d'essence qui paralyse le Nigeria depuis près d'un mois serait sur le point d'être résolue. Une entente entre les importateurs de carburant et l'État a été conclue le...

Lire la suite

Finance

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

La souscription aux actions d'UADH, la branche automobile du groupe tunisien Loukil, a suscité une forte demande du marché. L'Offre à prix ferme a été sursouscrite plus de cinq fois,...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags