La Guinée-Bissau est devenue le 37e membre de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank).

Côte d'Ivoire : 24 millions d'hectares mis à la disposition des investisseurs agricoles privés

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Palmeraie Palmci cCamilleMillerandJAPour rattraper le retard en matière de financement du secteur, 24 millions d'hectares ont été mis à disposition d'investisseurs privés. Riz, café, hévéa, ils peuvent tout produire !

Pour assurer un développement équilibré et global du secteur agricole, le gouvernement a élaboré le Programme national d'investissement agricole (PNIA) pour la période 2012-2016. D'un coût estimé à 2 000 milliards de F CFA (environ 3 milliards d'euros), ce plan a pour ambition majeure de rattraper le retard accumulé ces dix dernières années en matière de financement.

 

Investisseurs privés

"Le PNIA permettra de créer 2,4 millions d'emplois et de sortir définitivement 6 millions de personnes de la faim et de la pauvreté", explique Mamadou Sangafowa Coulibaly, le ministre de l'Agriculture. Pour trouver les fonds nécessaires qui permettront à son secteur agricole d'atteindre 9 % de croissance par an, l'État compte s'appuyer sur les investisseurs privés. Pour cela, il prévoit de mettre à disposition des grands groupes internationaux quelque 24 millions d'hectares de terres arables.

Pour en savoir plus sur le PNIA :

Côte d'Ivoire : quatre milliards de dollars pour l'agriculture

Gestion des terres agricoles en Afrique : 

Accaparement des terres : les pays du Golfe reculent

Cameroun : la gestion des terres en question

L'Agra lance son premier rapport sur l'agriculture en Afrique

La RD Congo mise sur les parcs agro-industriels

Les dossiers de Jeune Afrique Économie : 

Dossier agrobusiness : un potentiel à transformer

Comment l'Afrique peut devenir le grenier de la planète

Sur les onze projets planifiés, sept sont déjà en phase d'exécution notamment dans les filières du riz, de l'anacarde, du palmier à huile, de la banane dessert, du café et du cacao. Tout au long de l'année 2013, les responsables des grandes compagnies agro-industrielles ont fait des séjours réguliers en Côte d'Ivoire pour convaincre les pouvoirs publics de la nécessité de financer leurs projets. Des multinationales, comme le groupe Louis Dreyfus, Novel Côte d'Ivoire et Export Trading Group, se sont positionnées sur la filière riz. Dans ce secteur, la Côte d'Ivoire a produit 1 million de tonnes en 2013 et compte tripler ses volumes d'ici à 2016 grâce à des investissements massifs.

Verger

Dans les filières du café, du cacao, du palmier à huile et de l'hévéa, Nestlé, Olam, Cargill ou encore Cémoi développent de nombreux projets à travers le pays. Abidjan cherche à retrouver sa place de premier producteur africain de café, qu'il a perdue depuis plus de dix ans, et espère multiplier par trois ses volumes dans les deux prochaines années après avoir produit 100 000 tonnes en 2013. Le pays cherche également à consolider sa place de leader mondial dans le cacao. Dans ces deux secteurs, le groupe Nestlé prévoit d'investir 35 milliards de F CFA d'ici à 2020 dans le renouvellement des vergers, afin de mieux sécuriser ses approvisionnements. Jusqu'à aujourd'hui, c'est près de 513 milliards de F CFA qui ont déjà pu être récoltés pour financer le PNIA.

Trois géants aux dents longues

Olam

Olam LogoPrésent en Côte d'Ivoire depuis vingt ans, le groupe singapourien Olam est un acteur important dans les filières agricoles du pays. Son champ d'opération s'étend à plusieurs productions, comme le café-cacao, le palmier à huile, l'anacarde et le coton. En 2012, l'entreprise a inauguré dans la région de Bouaké la plus grande unité de transformation d'anacarde du continent, d'une capacité annuelle de 30 000 tonnes, pour un investissement de 17 milliards de F CFA (25,9 millions d'euros).

Dans le même temps, Olam a monté une usine de transformation de fèves de cacao de 30 milliards de F CFA à San Pedro. Dans les oléagineux, grâce à son partenariat capitalistique avec le groupe agro-industriel Sifca, il élabore également plusieurs projets dans l'huile de palme. Au cours de ces trois prochaines années, Olam prévoit d'investir plus de 100 milliards de F CFA en Côte d'Ivoire.


Cargill

cargill logo DR Implanté dans le pays depuis la fin des années 1990, Cargill West Africa multiplie les projets dans la filière cacao. De 2011 à 2013, le géant américain, en partenariat avec l'Agence nationale de développement rural (Anader), a investi 1,8 milliard de F CFA dans la formation de 60 000 producteurs de cacao issus de 100 coopératives. Cargill prévoit également de distribuer plus de 600 000 plants de cacao à très fort rendement pour renouveler le verger ivoirien.

Leader incontesté dans le négoce du cacao, le groupe agro-industriel envisage par ailleurs d'investir dans l'huile de palme. Étalé sur cinq ans, son plan de développement, estimé à 200 milliards de F CFA, prévoit la création de plantations industrielles de palmiers à huile sur une superficie de 50 000 hectares, ainsi que l'implantation d'une usine de transformation. Mais les investissements, qui devaient être débloqués avant la fin de l'année 2012, tardent, notamment à cause de la mise à disposition des terres. Cargill ne désespère pas de pouvoir prochainement réaliser ce projet, qui pourrait créer 50 000 emplois.

Louis Dreyfus

louis deyfrus logoSpécialisé dans le négoce du riz et dans les engrais depuis une cinquantaine d'années en Côte d'Ivoire, le groupe franco-suisse Louis Dreyfus Commodities (LDC) connaît très bien le contexte local. Le 31 janvier 2013, Margarita Louis-Dreyfus, la présidente du groupe, s'est déplacée à Abidjan pour signer avec le gouvernement ivoirien un accord prévoyant la création de rizicultures dans le nord du pays, dans les régions du Poro, du Tchogolo et de la Bagoué. Dans le cadre de cet accord, LDC s'est engagé à investir 30 milliards de F CFA dans la culture de riz.

Le document prévoit également la mise à disposition d'environ 100 000 à 200 000 hectares de terres irrigables pour la production de 300 000 tonnes de riz paddy. Un projet qui devrait bénéficier à 60 000 producteurs, encadrés par le négociant. Pourtant, depuis la conclusion de l'accord en 2013, le projet n'a toujours pas démarré, LDC restant dans l'attente de la finalisation des procédures administratives avec le gouvernement.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Conjoncture

Afrique du Sud : la croissance ralentit à 1,5 % en 2014

Afrique du Sud : la croissance ralentit à 1,5 % en 2014

L'économie sud-africaine a crû de 1,5 % en 2014. Une contreperformance due en partie aux grèves dans les mines et l'industrie, qui ont fortement perturbé l'activité économique. 

Lire la suite

Évènement

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture, après seize ans d'interruption, dans l'espoir d'attirer des investisseurs étrangers. Pour cet événement, prévu en avril prochain à Abidjan, le gouvernement ivoirien...

Lire la suite

Innovation

E-paiement : le nigérian Interswitch lance un fonds d'investissement spécialisé

E-paiement : le nigérian Interswitch lance un fonds d'investissement spécialisé

Le nigérian Interswitch a lancé un fonds d'investissement de 10 millions de dollars. Le spécialiste des systèmes de paiement compte investir dans des start-ups africaines présentes sur ce segment.

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI va accorder une aide de près d'un milliard de dollars au Ghana

Le FMI va accorder une aide de près d'un milliard de dollars au Ghana

Le Ghana et le Fonds monétaire internationale ont trouvé un accord sur un programme de soutien d'une valeur de près d'un milliard de dollars et d'une durée de trois ans,...

Lire la suite

Électricité

Après les délestages, le Sénégal voit enfin le bout du tunnel

Après les délestages, le Sénégal voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.

Lire la suite

Interview

Julien Lefilleur : "Nous voulons donner la parole aux acteurs du secteur privé"

Julien Lefilleur :

Julien Lefilleur, rédacteur en chef du nouveau blog "Secteur privé & développement" lancé par Proparco (filiale de l'AFD), a répondu aux questions de "Jeune Afrique".

Lire la suite

Bourse

Maroc : report de la vente aux enchères des actions de la SNEP

Maroc : report de la vente aux enchères des actions de la SNEP

Prévue le 25 février, la vente aux enchères des parts de Ynna Holding dans le pétrochimiste marocain SNEP, cotée à Casablanca, a été reportée suite à une requête du gendarme...

Lire la suite

Finance

Coopération : la BERD dévoile sa stratégie-pays pour le Maroc

Coopération : la BERD dévoile sa stratégie-pays pour le Maroc

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) vient de dévoiler sa première "stratégie-pays" pour le Maroc, axée sur le développement du marché des capitaux et le soutien...

Lire la suite

Finances publiques

Dette extérieure : l'Angola à la recherche de 10 milliards de dollars

Dette extérieure : l'Angola à la recherche de 10 milliards de dollars

L'Angola prévoit de solliciter 10 milliards de dollars de ressources extérieures cette année, rapporte l'agence "Reuters". Luanda, confrontée à la forte chute des cours du pétrole, devrait se tourner vers...

Lire la suite

Législation

Assurances obligatoires : les États africains hésitent

Assurances obligatoires : les États africains hésitent

Alors que la généralisation des contrats obligatoires pourrait stimuler le développement du secteur, la plupart des États africains et les principaux assureurs restent frileux.

Lire la suite

Hydrocarbures

Algérie : aucun signe d'apaisement chez les opposants au gaz de schiste

Algérie : aucun signe d'apaisement chez les opposants au gaz de schiste

Le bras de fer entre les opposants au gaz de schiste et l'État algérien rentrera bientôt dans son deuxième mois, sans laisser entrevoir de signe d'apaisement. Au contraire, le dialogue...

Lire la suite

Finances publiques

La Côte d'Ivoire lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Côte d'Ivoire lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Au terme d'un roadshow débuté le 16 février, la Côte d'Ivoire a finalisé le 24 février son eurobond de 1 milliard de dollars. La demande des investisseurs a dépassé les...

Lire la suite

Marchés

Métaux précieux : soupçons de manipulations chez dix grandes banques

Métaux précieux : soupçons de manipulations chez dix grandes banques

Des enquêtes sont actuellement menées aux États-Unis sur d'éventuelles manipulations des cours des métaux précieux par plusieurs banques internationales parmi lesquelles HSBC, Barclays, UBS et Deutsche Bank, affirme le Wall Street...

Lire la suite

Partenariat

Le Burundi à Paris, en mode business

Le Burundi à Paris, en mode business

De passage à Paris, Gervais Rufyiriki, deuxième vice-président du Burundi chargé des questions économiques, a enchaîné les rencontres avec les entrepreneurs français, à la recherche d'investisseurs intéressés par plusieurs secteurs de...

Lire la suite

Industries extractives

Zambie : le nouveau président veut apaiser les miniers

Zambie : le nouveau président veut apaiser les miniers

Élu à la tête du pays en janvier dernier, Edgar Lungu, le nouveau président zambien tente de calmer la grogne des producteurs miniers, en révolte contre la hausse des redevances...

Lire la suite

Banque

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première au Cameroun...

Lire la suite

Huiles

Sénégal : Suneor et Avril créent un nouveau leader de l'huile

Sénégal : Suneor et Avril créent un nouveau leader de l'huile

Exclusif : Selon les informations de "Jeune Afrique", Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole d'accord...

Lire la suite

Réussite

L'Ivoirien qui a sauvé Librairie de France

L'Ivoirien qui a sauvé Librairie de France

En 2005, René Yédieti prend le contrôle du groupe Librairie de France, en grandes difficultés. Dix ans plus tard, l'entreprise est redressée. Les caméras de Réussite vous expliquent comment.

Lire la suite

Distribution

Résultats annuels : CFAO limite la casse

Résultats annuels : CFAO limite la casse

Malgré un net repli de ses ventes automobiles, le groupe panafricain de distribution spécialisée CFAO n'a vu ses revenus reculer que de 1,9 % en 2014. Grâce à la bonne...

Lire la suite

Automobile

Afrique de l'Est : CFAO s'allie à Porsche Holding pour distribuer des véhicules Volkswagen

Afrique de l'Est : CFAO s'allie à Porsche Holding pour distribuer des véhicules Volkswagen

Le distributeur panafricain CFAO a annoncé la création avec Porsche Holding d'une co-entreprise pour la distribution de véhicules Volkswagen en Afrique de l'Est.

Lire la suite

Télécoms

Résultats en légère hausse pour Maroc Telecom, porté par ses filiales subsahariennes

Résultats en légère hausse pour Maroc Telecom, porté par ses filiales subsahariennes

Maroc Telecom a renoué avec la croissance en 2014, après quatre années de résultats négatifs. Une croissance portée en grande partie par les filiales subsahariennes de l'opérateur.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags